La dernière réunion des filles de la station-service – Fannie Flagg

Et voilà il est enfin temps d’inaugurer ce nouveau blog, ce nouveau chapitre, et ce n’est pas sans appréhension que je rédige ce premier billet. Comme vous pouvez le constater il y a déjà quelques articles présents sur le blog, des articles plus lifestyle, des visites, des séries, importés directement du blog Sun & Sis où j’écrivais jusqu’à maintenant, comme un lien entre ces 2 chapitres.

Pour inaugurer ce blog j’ai choisi de vous parler d’un livre que j’ai beaucoup aimé, découvert grâce au club de lecture de Mango & Salt puisque c’était la lecture commune de ce mois-ci. J’espère de tout cœur que vous trouverez ici des lectures qui vous inspireront.

 1540-1

Editeur : Le Cherche-Midi

Date de parution 02/04/2015

Nombre de pages : 464

Résumé : Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

Capture7

Ce n’est pas le genre de livre vers lequel je me serais tournée spontanément, à tort finalement puisque je vous le dis tout de suite j’ai adoré ce livre.

Ce livre nous raconte donc deux histoires, on y découvre 2 familles, à 2 époques différentes, qui comme vous pouvez vous en douter finiront par se retrouver liées. En 2004 nous faisons la connaissance de Sookie, sympathique sexagénaire, femme et mère de famille du Sud des Etats-Unis qui doit gérer une relation plus que difficile avec une mère autoritaire et excentrique. De 1909 à 1945 nous suivons une attachante famille polonaise installée dans une petite ville du Wisconsin qui va être confrontée à la seconde guerre mondiale.

Les 2 histoires sont intéressantes quoique très différentes. Sookie de son côté doit gérer une mère difficile et la révélation d’un secret de famille qui va bouleverser sa vie mais qui va aussi lui permettre de se remettre en question et d’apprendre à s’aimer. C’est un personnage que j’ai trouvé très sympathique et j’ai beaucoup aimé suivre son évolution. La famille Jurdabralinski nous offre une histoire beaucoup plus intéressante. C’est une famille très attachante, avec des personnages forts, courageux et loyaux. Le côté le plus intéressant c’est de voir quelles ont été les conséquences de la guerre pour ceux qui sont restés au pays, les femmes entre autres. Nous suivons donc 6 femmes fortes qui doivent faire face seules, qui doivent gérer l’affaire familiale (une station-service), tout en participant à l’effort de guerre. C’est vraiment la partie du roman qui m’a le plus passionné.

Là où j’ai trouvé ce roman vraiment captivant c’est lors de la partie sur les WASP, ces premières femmes pilotes que l’armée américaine a renié dès la guerre terminée, je ne les connaissais pas du tout et j’ai vraiment été bluffée par cette histoire, car c’est finalement ce que j’aime le plus dans un bon livre, passer un bon moment tout en apprenant quelque chose de nouveau.

Ce que j’ai aimé :

  • La partie sur les WASP
  • Les personnages sympathiques et attachants, c’est un point très important pour moi
  • L’alternance des histoires, même si d’habitude c’est quelque chose que je n’apprécie pas trop, ici le pari est franchement réussi
  • L’émotion dégagée par cette histoire touchante

Ce que j’ai moins aimé :

  • Un seul point négatif pour moi : certaines parties de l’histoire auraient méritées d’être un peu plus approfondies.

En bref Fannie Flagg nous offre avec ce roman une histoire légère aux premiers abords mais qui nous offre la bonne surprise de nous éclairer sur un pan de l’Histoire américaine totalement oublié. C’est un roman que j’ai trouvé personnellement très touchant et très inspirant, sans prise de tête et que je recommanderais sans hésiter.

Capture6

 

Publicités

7 réflexions sur “La dernière réunion des filles de la station-service – Fannie Flagg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s