L’enfant du lac – Kate Morton

couv4381751

Éditions Presses de la Cité
Paru le 14 avril 2016
640 pages

Résumé : 1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l’enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l’abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s’intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l’enquête, au grand dam de l’une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.

Image1

Je ne sais pas si c’était le bon roman pour commencer l’univers de Kate Morton. Elle nous offre avec l’enfant du lac un roman très dense et très complexe. Chaque action d’un personnage le ramène dans le passé, dans ses souvenirs, qui amènent encore d’autres souvenirs. On se perd dans la tête de plusieurs personnages et cela rend la lecture assez fastidieuse par moment et surtout très frustrante puisqu’à chaque fois qu’on pense enfin avoir une réponse ou un développement dans l’histoire on est irrémédiablement ramené dans le passé. Parfois aussi on dirait que c’est exactement ce que je cherche l’auteur : créer des longueurs pour énerver le lecteur et c’est très frustrant. À un moment un personnage obtient une réponse et plutôt que de laisser le lecteur connaître cette réponse en même temps que son protagoniste l’auteur décide d’arrêter là son chapitre, de passer à un autre personnage et nous offre la réponse quelques pages plus loin comme si de rien n’était et cette technique m’agace prodigieusement lorsqu’il n’y a pas de logique à ce changement de point de vue hormis celui de balader le lecteur.

Néanmoins j’ai beaucoup aimé l’univers de Kate Morton, sa façon de décrire les lieux surtout, on ressent une certaine magie dans certains lieux comme ici la maison du lac Loeanneth qui semble avoir une vie propre et qui en fait constitue un personnage à part entière dans ce roman. Grâce à ses magnifiques descriptions de Loeanneth  je suis totalement obsédée par cette maison. Par contre, je ne sais pas si c’est à cause des constantes excursions dans leur passé ou tout simplement à cause de leur personnalité, je n’ai pas trop accroché avec les personnages, j’ai ressenti de la compassion pour eux mais je ne les ai pas vraiment appréciés (je ne les ai pas détestés non plus) et pourtant je les ai trouvés particulièrement bien développés et bien écrit. J’ai d’ailleurs trouvé que c’était une des forces de ce roman, les personnages y sont particulièrement bien développés,on en apprend tellement à leur sujet qu’ils en deviennent plus réels.

Au niveau de l’histoire en elle-même je l’ai trouvé particulièrement bien écrite et bien pensée même si je trouve qu’au final il y avait beaucoup de secrets à découvrir dans ce roman mais c’est finalement ça qui le distingue, c’est ce qui fait son originalité, il ne s’agit pas ici de découvrir un secret mais un amas de secrets qui s’entremêlent en une grosse pelote de mensonges. La fin est mignonne, même si j’avais deviné le twist final elle m’a plu malgré tout.

Image2

En bref c’était une lecture sympathique, un peu difficile au début mais assez prenante pour que j’ai eu envie de continuer. J’ai aimé découvrir ces personnages complexes et leur histoire et suivre cette enquête quasiment insoluble.

3,75

Publicités

Une réflexion sur “L’enfant du lac – Kate Morton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s