La vieille dame qui avait vécu dans les nuages – Maggie Leffler

 Résumé : A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin.
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale…

Mon avis

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages est un roman qui parle d’un sujet que j’aime tout particulièrement : les femmes pilotes durant la seconde guerre mondiale (souvenez-vous je vous en avais déjà parlé il y a quelques mois avec La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg que j’avais adoré). Et c’est peut-être parce que je connaissais déjà ce sujet et que j’avais tant aimé le roman de Fannie Flagg que je n’ai pas été autant emballée par ce livre que je ne l’aurais pensé. L’histoire, comme on peut s’y attendre, est belle, douce et émouvante, les souvenirs d’une femme à la fin de sa vie sur ce qui aura été l’une des expériences les plus marquantes de sa vie et de cette génération de femmes pilotes. Mais pour moi elle a beaucoup manqué de profondeur, il y avait pourtant plusieurs thèmes très complexes et intéressants à traiter dans ce roman : la religion juive durant cette époque difficile (et en particulier le rapport qu’à Mary à sa religion, je n’ai toujours pas bien compris ce point), le féminisme grandissant de l’époque et les réactions souvent négatives des hommes de l’époque (même si on en parle un peu avec l’histoire du sabotage d’avions et des arrestations pour racolage des femmes en pantalon, j’ai d’ailleurs beaucoup aimés ces passages !). Certains ont été effleurés mais malheureusement pas assez exploités à mon goût et c’est dommage car il y a dans ce roman un très bon potentiel.

L’auteure a ici fait le choix de se focaliser sur le présent, sur la vie, en parallèle de Mary dont la vie se termine, et d’Elyse 15 ans dont la vie commence. Au contact l’une de l’autre elles vont commencer à voir la vie sous un angle différent, elles vont s’entraider dans des moments difficiles, se rapprocher et s’épanouir. C’est une très jolie relation et finalement je trouve que ce roman puise là toute sa force : c’est une très belle histoire à propos de la famille, des amis, des relations et comment celles-ci peuvent nous permettre d’affronter les épreuves les plus difficiles. A l’instar du personnage du roman d’Elyse, l’histoire des WASP (Women Airforce Service Pilots) ne sert qu’à donner une raison d’être à Mary, une personnalité et un secret qui servira à expliquer la révélation finale. Révélation finale qui n’était pas très difficile à deviner, je m’en suis douté dès le début mais cela ne m’a pas dérangée c’était une jolie façon de terminer et de boucler la boucle.

Ma note 

C’était un très joli roman, sur  l’amitié et la famille, très doux et très émouvant, presque enfantin parfois avec les points de vue d’Elyse. Trop léger à mon goût en ce qui concerne les WASPs, la guerre et la religion, dommage mais j’ai tout de même passé un très bon moment avec cette lecture.

3-5-bis

 

Merci à Babelio de m’avoir fait découvrir ce livre et aux éditions Harper Collins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s